Quest-ce que le botox ?

 

Botox® est une marque de commerce enregistrée, propriété de la compagnie Allergan Inc. Le Botox est un produit constitué de la forme purifiée et atténuée de la toxine botulique. Il est employé en médecine dans diverses pathologies : dysphonie, spasme faciale, l'hémispasme, le blépharospasme et le torticolis spasmodique.

 

Qu'est-ce que le Vistabel®?

C'est le nom de la toxine botulique autorisée en France dans le traitement des rides. C'était la seule toxine ayant une AMM pour cette indication mais depuis Mars 2009 il existe une AMM pour l' AZALURE (équivalent du Dysport).

Tout les médecins ne sont pas autorisés à pratiquer ces injections. Seulement sont autorisés en France :

• Les Chirurgiens plasticien

• Les Dermatologues

• Les chirurgiens Maxillo-faciaux

 

Comment cela fonctionne-t-il ?

La toxine botulique provoque une diminution de la contraction musculaire par blocage chimique partiel du muscle, ce qui entraîne une diminution de la contraction musculaire partielle et localisée. Lorsqu'il est injecté dans un muscle, il empêche ce dernier de se contracter. L’effet apparaît habituellement entre 3 et 10 jours après l’injection.

 

Quelles sont les indications de la toxine botulique en esthétique ?  

Les rides d'expression ou les rides dues à des muscles. En effet, l'action des muscles peut causer ou exacerber des cassures cutanées ou des rides au niveau de la face.

- Les rides verticales entre les sourcils (rides du lion),

- les rides horizontales du front,

- les rides de la patte d'oie en sont un bon exemple.

 

Y a-t-il des effets secondaires?

La toxine botulique a été utilisé pendant plus de 20 années chez des millions de patients (4 millions d'injections/an aux USA). C'est un produit qui a fait ses preuves. Cependant, comme tout traitement médical, il peut se produire des effets secondaires.

Les effets secondaires les plus fréquents sont:

• Léger bleu, gonflement local et/ou un mal de tête passager.

• Dans 1 à 2%, on a observé des cas de paupière tombante (Ptôsis) et/ou du sourcil, mais cet effet se rétablit généralement dans un délai d'une semaine. (injection trop près du nerf)

• Chez certains patients, on peut observer plus d'effet d'un côté que d'un autre, entraînant un aspect asymétrique.

• Strabisme, un affaiblissement des muscles de l'oeil, est un effet secondaire provisoire qui a été observé.

• Quelques patients développent une résistance au traitement.

• Des éruptions dans de rares cas peuvent se produire.

 

Y a-t-il des contre-indications ?

la toxine botulique est contre-indiqué chez les patients présentant :

• Une infection aux points d'injection prévus,

• Chez les patients ayant montré une hypersensibilité à l'un des composants quelconques de la formule.

• Les femmes enceintes ou qui allaitent,

• Les personnes allergiques à l'albumine ou à la toxine Botulique

• En outre, les personnes souffrant de problèmes neurologiques (myasthénie),

• Association aux aminosides

 

Que dois-je faire avant et après une injection?

Ne prenez pas d'aspirine ou d’anti-inflammatoire comme médicaments au moins pendant 1 semaine avant et après le traitement.

Évitez toute pression, comme de vous coucher sur la zone traitée ou de masser la zone traitée pendant 12 heures après traitement.

 

Combien de temps persiste l’action de la toxine botulique ?

Le traitement actuel prend seulement quelques minutes. Les effets commencent à apparaître sous 3 à 8 jours et sont à leur maximum au quinzième jour après l'injection. Progressivement, après 4 à 6 mois, les effets diminuent et l'action musculaire réapparaît.

Au bout de quelques injections, la contraction musculaire diminue progressivement et les retouches nécessaires deviennent moins importantes et plus espacées. Ainsi, la première année, la fréquence d'injections se situe aux 4-6 mois et diminue progressivement avec l'usage, pour parfois atteindre 12 mois.

Toutefois, lorsque les rides deviennent permanentes, la toxine botulique doit être combiné à un autre traitement puisqu'à ce moment, le collagène est déjà détruit.

 

Questions diverses:

Grossesse et botox:

La toxine botulique de type A est une protéine purifiée issue de la bactérie Clostridium Botulinium dont les indications thérapeutiques sont variées (blépharospasme, dystonie, hyperhydrose...). Elle est largement utilisée en médecine esthétique pour le traitement des rides grâce son action paralysante sur les muscles faciaux. Son utilisation pendant la grossesse reste controversée. Or, de part l’augmentation du nombre d’injections et l’âge moyen de la grossesse qui augmente, le nombre de femme exposé augmente. L’objectif de cette étude est d’évaluer au travers d’une revue de la littérature les risques potentiels des injections de toxine botuliques chez la femme enceinte toutes indications thérapeutiques confondues. Depuis 2004, 35 grossesses chez 27 femmes injectées par toxine botulique ont été publiées. La plupart des injections ont eu lieu au cours du premier trimestre alors que la grossesse n’était pas connue. Aucune complication directement liée aux injections de toxine botulique n’a été recensée. Les injections de toxine botulique n’entraineraient donc pas de risque pour la grossesse. Néanmoins le rapport bénéfices-risques potentiel doit être évalué au cas par cas et la prudence doit être de mise, notamment lorsque les injections sont réalisées dans un but esthétique.

 

 


 

Rides du haut du visage

 

Le Docteur BENADIBA est chargé d'enseignement à la faculté de Médecine en techniques d'injection du visage (traitement des rides) pour le nouveau DU (diplôme universitaire) de Paris V : DUTIC  ( http://www.dutic.info/ )

 

Injection Toxine Botulique (Botox) : formation et démonstration pour médecins à Paris

 

Injection de toxine botulique (Botox®) : Télécharger la fiche

 

La peau présente trois caractéristiques mécaniques : la force, l'élasticité (capacité à revenir à la normale) et la souplesse (capacité à s'étirer). En vieillissant, ces caractéristiques évoluent et la perte d'élasticité de la peau est davantage marquée.

Afin d'inverser ces marques de vieillissement, les médecins utilisent en autres des injections d'onabotulinum toxine A.

Les rides du haut du visage sont des rides d'expression ou les rides sont dues à la contraction d'un muscle. En effet, l'action des muscles peut causer ou exacerber des cassures cutanées ou des rides au niveau de la face.

 

La toxine botulique va détendre les muscles et diminuer ou faire disparaître la ride en fonction de son importance.

 

Les rides qui vont être classiquement traitées sont :

  • Les rides verticales entre les sourcils (rides du lion),
  • les rides horizontales du front,
  • les rides de la patte d'oie (plis aux coins des yeux).

 

 

 


 

Hypersudation

 

Quelle en est la cause? La transpiration excessive peut être secondaire à certaines conditions médicales comme le diabète, un dysfonctionnement thyroïdien, la ménopause, un désordre d'anxiété, un traumatisme nerveux, etc. La très grande majorité des cas de transpiration excessive est d'origine idiopatique, c'est-à-dire sans cause spécifique connue. Toutefois, on croit à une origine héréditaire possible.

 

 

Environ 3 % de la population générale en sont atteints et 30 % ont des antécédents familiaux.

Par ailleurs, l’hypersudation a des conséquences directes sur la vie des gens. Des études sérieuses auprès de 320 patients démontrent que :

  • 55 % étaient modérément limités au travail
  • 48 % étaient très limités au travail
  • 20 % n’ont pu poursuivre une carrière précise
  • 71 % manquaient de confiance en eux
  • 48 % étaient malheureux et déprimés
  • 15 % prenaient des antidépresseurs
  • 25 % ont délibérément manqué des sorties avec leur famille ou leurs amis par gêne

 

 

La toxine botulique comme traitement de l'hypersudation :

 

La toxine Botulique est une protéine produite en laboratoire par une bactérie (Botulinum de type A). Des méthodes hautement spécialisées d'extraction et de purification permettent d'isoler la toxine, qui agit en bloquant le déclenchement du messager responsable de la sudation. Ainsi, lorsque le corps envoie un signal nerveux aux glandes sudoripares pour qu'elles se mettent à transpirer, la toxine botulique arrête ce signal, ce qui empêche l'hypersudation.

 

Le traitement de l’hypersudation par le Botox peut également s’appliquer à d’autres zones du corps tels que les mains, les pieds, le dos, etc.

La toxine botulique s'utilise depuis plus de 20 ans dans le traitement de plusieurs troubles musculaires tels que le blépharospasme (tic des paupières), le strabisme (yeux qui louchent) et la dystonie cervicale (torticolis). Au cours des dernières années, plusieurs autres problèmes médicaux (incontinence, reflux, maux de tête, etc.) ont trouvé dans la toxine botulique un traitement simple et efficace. De par son profil d'innocuité et le fait d’être reconnu comme traitement depuis plus de 20 ans pour divers troubles médicaux, il devient une solution de rechange très appréciable dans ce genre de traitement.

 

Un traitement simple et efficace. Sa simplicité d'application et d'utilisation (1 traitement tous les 7 à 9 mois) et son absence d'effets secondaires importants jouent également en sa faveur. Plutôt simple à effectuer, le traitement consiste à délimiter d'abord la zone de sudation pour ensuite injecter la toxine botulique en petites quantités aux points parfaitement identifiés. Il suffit alors de quelques injections peu douloureuses et très bien tolérées. Il faut prévoir de 2 à 10 jours pour noter une diminution de la sudation. Son impact d'ailleurs sur la qualité de vie du client est souvent très manifeste.

 


 

Rides péri-buccales et du cou

 

Les rides péribuccales donnent un aspect de "code barre" ou « plissé soleil » aux  lèvres. Elles sont dues à la perte d'hydratation et l'affinement de la lèvre. Chez les fumeurs, ces rides sont plus fréquentes par la contraction du muscle orbiculaire des lèvres (« rides du fumeur »).

L'injection de toxine botulique permet de calmer l'action du muscle de la bouche sur la peau et de détendre les rides. Il faut rester donc dans les quantités injectées pour ne pas paralyser les lèvres et géner le patient.

 

La Toxine botulique permet aussi de traiter le sourire gingival qui laisse trop apparaître les gencives lorsque l’on sourit.

 

Les rides du cou : cordes plastymales sont fréquentes avec l'âge donnant un cou tendu disgracieux. Il est possible de les traiter par des faibles quantités de Botox.

 


 

Chutes des cheveux

 

Le protocole a été mis au point par le Dr Hamida-Pisal; président de la société Anglaise de mésothérapie.

Il repose sur l'association d'une solution de polyvitamines pour la mésothérapie type Filorga NCTF et de la toxine botulique dans la meme session. 

 

Les injections de solutions polyrevitalisantes sont utilisées en injections classiques ou à l’aide du meso-gun U225 – combinées à la toxine botulinique, montrent l’action et l’efficacité sur tous les paramètres du vieillissement, du stress oxydatif, des déficiences nutritionnelles, de la séborrhée et de la qualité des cheveux.

L’injection de toxine botulique agit à deux niveaux :

  • Elle diminue les sécrétion des glandes sébacées et peu ainsi diminuer les pélicules 
  • Diminue la pression des vaisseaux via le relâchement des muscles et induit donc une augmentation en oxygène au niveau frontal et coronal du cuir chevelu.

 

L'avantage de cette association est de réduire l’action des glandes sébacées qui ont une action dans l'alopécie andro-génetique par hyper-seborrhé.

Cette technique de mélange combiné offre des résultats véritablement encourageants dans la prévention de l’alopécie, l’amélioration de la qualité des cheveux, des implants et de la repousse.