Nymphoplastie

La Nymphoplastie ou Labiaplastie est la réduction des petites lèvres (labia minora)

 

QUELLE EST LA DEMANDE DES PATIENTES ?  

La réduction des petites lèvres génitales (nymphoplastie) est une demande de plus en plus fréquente dans les consultations de chirurgie plastique et esthétique.La médiatisation, en particulier, de ce type de problème a emmené de nombreuses patientes à consulter. Ces patientes, de plus en plus jeunes, vivent un véritable complexe, parfois depuis l’adolescence troublant leur vie amoureuse.  

Cette chirurgie intime est simple techniquement et présente d’excellents résultats apportant aux patientes un véritable soulagement physique et psychologique. En revanche, il est important que cette intervention qui présente des risques soit réalisée par des praticiens habitués dans un milieu chirurgical (bloc opératoire) d’autant qu’une prise en charge partielle de l’assurance maladie est possible.

DURÉE D’INTERVENTION : 45 min
RÉSULTAT FINAL : 4 semaines
ANESTHÉSIE : locale ou sedation

 

Visitez un site Internet destiné aux patientes et médecins qui souhaitent en savoir plus sur la chirurgie intime et la médecine esthétique gynécologique.

TECHNIQUE CHIRURGICALE :

La technique la plus ancienne (technique longitudinale) consiste à retirer l’excès cutané-muqueux suivant un croissant qui coupe la partie supérieure de la petite lèvre comme si on couper des cheveux,  au maximum une véritable amputation (nymphectomie) est possible. L’inconvénient de cette technique c’est qu’elle décapite la petite lèvre laissant un bourrelet qui ne resemble plus à l’anatomie normal d’une petite lèvre. Par ailleurs, la cicatrice est sur toute la zone de contact avec les sous-vêtements, le risque de trouble de cicatrisation (désunion, infection, hématome) est plus important et les patientes se plaignent de l’importance des suites opératoires et surtout le risque plus fréquent de séquelles à type de dyspareunies.

Dernièrement, des techniques dérivant des techniques de chirurgie plastique avec des résections en « V » ou plastie en V permettent de diminuer la longueur de la cicatrice afin d’éviter le risque de complication locale. La technique utilise une résection centrale en V limitant la cicatrice à la partie centrale des petites lèvres, cette technique est bien supérieure à la technique classique car elle limite la cicatrice à la région centrale de la petite lèvre. Elle permet des résections d’importance faible à moyenne mais est parfois insuffisante pour les grandes hypertrophie. Elle présente comme inconvénients de placer les cicatrices dans la partie centrale de la petite lèvre ce qui peut être source de problème de cicatrisation à type de désunion partielle si la technique n’est pas rigoureuse.

 

QUELLES SONT LES SUITES OPERATOIRES ?

Les suites sont simples si les conseils d’hygiène et de prudence élémentaire sont respectées. Pendant les jours qui suivent l’intervention, les douleurs sont possibles à type de brûlures calmées par des antalgiques simples (paracétamol). Des soins locaux sont à faire chaque jour à type de désinfection locale jusqu’à la chute des fils résorbables. Les douches sont autorisées à partir du 3ème jour mais pas les  bains (à partir de 3 semaines).

Enfin, élément important à préciser, les rapports sexuels sont interdits ainsi que l’usage de tampons périodiques pendant 4 à 6 semaines suivant la cicatrisation.

 

Laurent Benadiba est le Chirurgien Plasticien responsable du DUMEG :
Diplôme Universitaire de Médecine Esthétique Gynécologique

Cabinet du Docteur Benadiba

Tel : +33 (0) 1 47 20 40 07
86 Avenue Foch, 75116 Paris

Lundi, Mardi & Mercredi
14h-18:30

Forever Institut à Genève

Tel. : +41 22 319 09 60
Rue du Rhône 56, 1204 Genève, Suisse

Jeudi & Vendredi
9:00 – 18:00

Les heures d’ouverture peuvent changer. Si vous avez besoin de me rencontrer en dehors de ces horaires, veuillez nous contacter pour confirmation.